Saleh al-Arouri
   Temps de lecture - 4


Saleh al-Arouri, le chef adjoint du Hamas, a récemment été tué dans la banlieue de Beyrouth. Il était une figure clé du groupe militant palestinien et a joué un rôle important dans le renforcement des liens entre le Hamas et le Hezbollah, la milice soutenue par l'Iran au Liban. M. Al-Arouri a été accusé d'avoir orchestré des attaques contre Israël et a joué un rôle déterminant dans la coordination des efforts entre le Hamas et le Hezbollah. Dans cet article, nous allons approfondir la vie et les actions de Saleh al-Arouri, en mettant en lumière son implication dans le conflit entre le Hamas et Israël.

Saleh al-Arouri

Saleh al-Arouri était une figure importante du Hamas, l'organisation politique et militaire palestinienne. Il a d'abord été basé dans la bande de Gaza, où il a joué un rôle crucial dans les opérations du groupe. Connu pour son implication dans la planification d'attaques contre Israël, al-Arouri a rapidement gravi les échelons du Hamas et est devenu le chef des opérations en Cisjordanie. Ses capacités stratégiques et son dévouement à la cause lui ont valu une réputation de personnage clé au sein de l'organisation.


Liens plus étroits avec le Hezbollah

L'une des contributions importantes de Saleh al-Arouri au Hamas a été son rôle dans l'établissement de liens plus étroits entre l'organisation et le Hezbollah. Al-Arouri a passé beaucoup de temps à Beyrouth, où il a servi d'ambassadeur de facto du Hamas auprès du Hezbollah. Il était considéré comme proche de Yahya Sinwar, le chef du Hamas à Gaza. Cette relation étroite entre le Hamas et le Hezbollah a suscité l'inquiétude des responsables de la sécurité régionale et des autorités israéliennes.

Qui était Saleh al-Arouri, le haut responsable du Hamas tué à Beyrouth ?

Accusations et actions contre Israël

En 2014, Saleh al-Arouri a fait l'objet de graves accusations de la part d'Israël. Il a été accusé d'avoir planifié l'enlèvement et le meurtre de trois adolescents israéliens en Cisjordanie. Al-Arouri a ouvertement fait l'éloge de l'opération, la qualifiant d'acte héroïque mené par les Brigades Qassam, l'aile militaire du Hamas. Israël a également affirmé qu'Al-Arouri était impliqué dans un complot visant à renverser Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne.


Renforcer les liens avec l'Iran

Saleh al-Arouri a joué un rôle crucial dans le renforcement des liens du Hamas avec l'Iran. En 2017, il a été élu vice-président du bureau politique du Hamas. Peu après son élection, al-Arouri s'est rendu à Téhéran pour solidifier les relations entre le Hamas et l'Iran. Il a également rencontré publiquement le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, pour discuter de collaboration. Ces développements ont encore accru les tensions entre le Hamas, le Hezbollah et Israël.


Cible de l'attention internationale

Depuis des années, les États-Unis recherchent activement des informations sur le lieu où se trouve Saleh al-Arouri. Le département d'État américain a offert une récompense substantielle allant jusqu'à 5 millions de dollars pour toute information permettant de le capturer ou de le localiser. La communauté internationale a suivi de près les activités d'al-Arouri en raison de son implication dans des attaques contre Israël et de ses liens avec le Hezbollah et l'Iran.


Rencontre avec le Hezbollah et le Jihad islamique

En octobre, après une attaque du Hamas qui a causé la mort de plus de 1 200 personnes en Israël, Saleh al-Arouri a été vu en train de rencontrer Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, et Ziad Nakhale, le secrétaire général du Jihad islamique palestinien. Leurs discussions ont porté sur la coordination des efforts en vue d'une victoire globale et de l'arrêt des attaques israéliennes sur Gaza et la Cisjordanie. Ces rencontres et collaborations ont encore aggravé les tensions dans la région.


Implications et préoccupations régionales

L'assassinat de Saleh al-Arouri a des conséquences importantes sur le conflit en cours entre Israël et les groupes militants palestiniens. Il suscite des inquiétudes quant à une éventuelle escalade de la violence, en particulier le long de la frontière israélo-libanaise. La crainte est qu'un conflit plus large n'attire des groupes armés soutenus par l'Iran au Liban, en Syrie, en Irak et au Yémen, ce qui déstabiliserait encore plus la région.

Saleh al-Arouri

Le rôle de Saleh al-Arouri en tant que chef adjoint du Hamas, son implication dans l'orchestration d'attaques contre Israël et ses efforts pour renforcer les liens avec le Hezbollah et l'Iran ont fait de lui une figure importante du conflit israélo-palestinien. Son assassinat à Beyrouth a soulevé des questions sur l'avenir du conflit et le risque de nouvelles violences. La communauté internationale suivra de près la situation et ses implications pour la stabilité régionale.

La vérité sur le Moyen-Orient


Nous vous demandons de continuer à diffuser la vérité avec nous. Le monde doit savoir ce qui se passe au Moyen-Orient.
Photo publiée en vertu de l'article 27a de la loi israélienne sur les droits d'auteur. Si vous êtes le propriétaire de cette photo, veuillez contacter notre site web.

dons
class="wp-image-4284"

N'OUBLIEZ PAS DE VOUS INSCRIRE

Une lettre d'information quotidienne sur les dernières nouvelles. Nous n'envoyons pas de spam ! Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.

Tags

Il n'y a pas encore de contenu à montrer ici.

wpSolution Live Chat

Écrivons une histoire ensemble !