Les pourparlers sur le cessez-le-feu à Gaza reprennent
   Temps de lecture - 3

Après des semaines d'impasse dans les négociations sur le cessez-le-feu concernant le conflit de Gaza, les pourparlers ont été relancés lorsque le Hamas a échangé de nouvelles idées avec les médiateurs. Vendredi, les négociateurs israéliens, dirigés par le chef du Mossad David Barnea, se sont rendus au Qatar pour rencontrer le premier ministre qatari Mohammed bin Abdulrahman bin Jassim Al Thani.

L'évolution récente des négociations fait suite à la révision de la position du Hamas, qui selon les responsables américains et israéliens pourrait déboucher sur un accord, même s'ils précisent que des délibérations difficiles sont encore à venir. Une déclaration du bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a mis en évidence les divergences persistantes entre les parties et a annoncé que les négociations se poursuivraient la semaine suivante.

Parmi les questions fondamentales à résoudre figurent l'identification, le nombre et les conditions de libération des prisonniers palestiniens en échange de 120 otages détenus par le Hamas. En outre, l'ordre des étapes du retrait militaire israélien et la dynamique de contrôle aux différentes phases doivent faire l'objet d'un accord. Le point d'achoppement le plus important reste l'étendue du cessez-le-feu et du retrait militaire, le Hamas exigeant un cessez-le-feu total et un retrait israélien complet, tandis qu'Israël insiste à renverser le pouvoir du Hamas et à maintenir le contrôle de la sécurité après la guerre.

Les deux parties négocient sur la base d'un cadre en trois étapes rendu public par le président Biden en mai. Il s'agit d'une trêve de six semaines au cours de laquelle les otages seraient libérés en échange de prisonniers palestiniens, suivie de négociations visant à mettre fin à la guerre et à retirer les troupes israéliennes de Gaza.

Malgré la promesse de M. Netanyahou de détruire les capacités du Hamas, l'establishment militaire israélien, accablé par les combats en cours et envisageant des conflits potentiels avec le Hezbollah, est désormais favorable à un accord de cessez-le-feu. Michael Milshtein, ancien officier du renseignement israélien, a souligné que si un accord de cessez-le-feu laisse le Hamas au pouvoir, il s'agit de l'option la moins indésirable qui soit.

Les dirigeants politiques israéliens sont divisés sur l'accord proposé. Alors que les principaux dirigeants de M. Netanyahou sont favorables au cadre, les dissensions au sein de sa coalition menacent sa stabilité et pourraient le contraindre à choisir entre un cessez-le-feu et sa carrière politique. Le chef de l'opposition, Benny Gantz, a exprimé son soutien au cessez-le-feu s'il conduit à la libération des otages, ce qui pourrait pousser le pays vers de nouvelles élections.

Le soutien de M. Netanyahu à cette proposition a fluctué, mais la pression publique exercée par les familles des otages l'a amené à la soutenir à la fin du mois de juin. En même temps, le Hamas a rejeté, dans un communiqué publié vendredi, tout plan impliquant des forces étrangères à Gaza et a appelé les pays arabes et musulmans à faire pression sur Israël pour qu'il mette fin à ses actions contre les Palestiniens.

À Gaza, certains critiquent le Hamas pour l'attaque du 7 octobre contre Israël, qui a conduit à la guerre, estimant qu'il n'a pas suffisamment protégé les civils de Gaza. Tout accord devra être approuvé par Yahya Sinwar, le chef du Hamas à Gaza, dont la vie est visée par Israël pour son rôle dans l'assaut.

La pression internationale en faveur d'un cessez-le-feu se poursuit, le président turc Recep Tayyip Erdogan exhortant les pays occidentaux à pousser Israël vers une trêve définitive. Malgré ces efforts, le conflit approche de son neuvième mois, la majeure partie de la population de Gaza étant déplacée et lutte pour la survie. Les forces israéliennes restent activement engagées à Gaza, luttant contre les insurgés alors que le conflit persiste.


Nous recommandons également la lecture :

Les espoirs s'évanouissent. Les négociateurs du Hamas quittent le Caire, nouvel espoir dans les négociations sur le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, Herta Muller - LETTRE OUVERTE,

5 1 vote
Classement des articles

S'abonner
Notifier
invité

0 Commentaire
Retour d'information sur Inline
Voir tous les commentaires

Nous vous demandons de continuer à diffuser la vérité avec nous. Le monde doit savoir ce qui se passe au Moyen-Orient.

Photo publiée en vertu de l'article 27a de la loi israélienne sur le droit d'auteur. Si vous êtes le propriétaire de cette photo, veuillez contacter notre site web.

dons
class="wp-image-4284"

N'OUBLIEZ PAS DE VOUS INSCRIRE

Une lettre d'information quotidienne sur les dernières nouvelles. Nous n'envoyons pas de spam ! Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.

Tags

Il n'y a pas encore de contenu à montrer ici.

0
J'aimerais avoir votre avis, n'hésitez pas à commenter.x
wpSolution Live Chat

Écrivons une histoire ensemble !