Maryam Moghadam, Behtash Sanaeeha
   Temps de lecture - 2

Les organisateurs du 74e Festival international du film de Berlin ont envoyé une déclaration officielle aux autorités iraniennes pour exiger que les réalisateurs Maryam Moghadam et Behtash Sanaeeha quittent le pays pour assister à la première de leur nouveau film "My Favorite Pie".

Le film, réalisé par des directeurs de la photographie iraniens, a gagné une place dans le programme de compétition de la prochaine Berlinale, qui se tiendra du 15 au 25 février. Cependant, Moghadam et Sanaeeha ont rencontré un obstacle lorsqu'ils ont été arrêtés à l'aéroport de Téhéran à l'automne dernier et que leurs passeports ont été confisqués. Les cinéastes doivent maintenant comparaître devant un tribunal iranien.

Dans une déclaration, les organisateurs et les directeurs artistiques du festival ont souligné l'engagement de la Berlinale en faveur de la liberté d'expression et de la créativité. Ils ont exprimé leur inquiétude quant à l'impossibilité pour Moghadam et Sanaeeha d'assister au festival et de présenter leur film, et ont appelé les autorités iraniennes à leur rendre leurs passeports et à lever les restrictions.

Maryam Moghadam
Maryam Moghadam

En septembre dernier, les réalisateurs devaient se rendre à Paris pour travailler à la post-production de leur nouvelle œuvre, "My Favorite Pie". Le film raconte l'histoire d'une femme âgée qui défie courageusement les normes dans un pays où les femmes sont soumises à des restrictions.

Cependant, à l'aéroport de Téhéran, les agents de sécurité iraniens ont confisqué les passeports des cinéastes et les ont avertis de poursuites judiciaires imminentes, prétendument en raison du contenu du film. Malgré les mesures prises par les autorités iraniennes, "My Favorite Pie" a été inclus dans la sélection de la Berlinale. En décembre dernier, des organisations de défense des droits de l'homme et des associations cinématographiques ont demandé aux autorités iraniennes de mettre fin aux persécutions, mais elles n'ont pas réagi.

"La ballade de la vache blanche

Il s'agit du deuxième film de Maryam Moghadam et Behtash Sanaeeha à figurer en compétition au festival du film de Berlin. Leur œuvre précédente, The Ballad of a White Cow in 2021, qui raconte la lutte d'une femme contre un système injuste après l'arrestation de son mari, a également été saluée par la critique et le public.




Nous vous demandons de continuer à diffuser la vérité avec nous. Le monde doit savoir ce qui se passe au Moyen-Orient.
Photo publiée en vertu de l'article 27a de la loi israélienne sur les droits d'auteur. Si vous êtes le propriétaire de cette photo, veuillez contacter notre site web.

dons
class="wp-image-4284"

N'OUBLIEZ PAS DE VOUS INSCRIRE

Une lettre d'information quotidienne sur les dernières nouvelles. Nous n'envoyons pas de spam ! Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.

Tags

Il n'y a pas encore de contenu à montrer ici.

wpSolution Live Chat

Écrivons une histoire ensemble !