Proposition de cessez-le-feu
   Temps de lecture - 3

La dernière proposition de cessez-le-feu du Hamas à Gaza illustre les tensions persistantes avec Israël sur les exigences cruciales, ce qui empêche la conclusion d'un accord imminent. Malgré l'optimisme des responsables américains et israéliens, les négociations sont dans l'impasse en raison de l'insistance du Hamas à obtenir des garanties internationales. Le Hamas cherche à obtenir la garantie que les deux parties continueront à négocier pendant une trêve initiale afin de mettre un terme à la guerre et de libérer tous les otages de Gaza. Cette mesure vise à empêcher Israël de reprendre les hostilités après avoir libéré une partie des otages. Israël veut cependant avoir la possibilité de reprendre les combats si nécessaire, craignant que l'absence d'un tel levier ne permette au Hamas de consolider un cessez-le-feu permanent non déclaré.

Un point d'achoppement familier

La question centrale tourne autour de l'avenir de Gaza. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s'est engagé à démanteler le Hamas, alors que ce dernier considère un cessez-le-feu permanent comme un moyen de maintenir son emprise sur le pouvoir. Certains chefs militaires israéliens sont désormais favorables à un accord temporaire pour libérer les 120 otages restants, même si cela signifie que le Hamas reste temporairement au pouvoir. Ces négociations s'inspirent d'un cadre en trois étapes initialement défini par le président Biden et approuvé par le Conseil de sécurité des Nations unies. L'accord envisagé comprend un cessez-le-feu de six semaines, l'échange de la plupart des otages civils contre des prisonniers palestiniens et la poursuite des négociations en vue d'une résolution finale et de la libération des soldats restants.

Le directeur de la CIA, William J. Burns, doit se rendre à Doha pour discuter de l'accord de cessez-le-feu avec les responsables des services de renseignement d'Israël, de l'Europe et d'autres pays. Il pourrait également se rendre en Israël pour encourager le gouvernement de ce pays à accepter l'accord. Les responsables américains estiment que les dernières révisions de la proposition pourraient soutenir suffisamment la libération progressive des otages. Néanmoins, il n'est pas certain que le gouvernement de M. Netanyahu soutiendra l'accord en raison de l'opposition des principaux membres de la coalition et de la position publique incohérente de M. Netanyahu.

Après une trêve d'une semaine en novembre, au cours de laquelle 105 otages ont été échangés contre 240 prisonniers palestiniens, le Hamas a interrompu toute nouvelle libération sans l'assurance d'un cessez-le-feu permanent. Les négociateurs israéliens ont récemment repris les pourparlers au Qatar, sous la direction de David Barnea, chef du Mossad, qui est arrivé sans d'autres hauts responsables de la sécurité. Le mandat donné à M. Barnea par M. Netanyahou pour mener les négociations sérieuses n'est pas clair. Le Hamas a fait quelques concessions, assouplissant sa position sur les conditions de négociation de la seconde phase du cessez-le-feu. Cependant, il cherche toujours à obtenir des garanties de la part des médiateurs, y compris des États-Unis, pour la poursuite des pourparlers jusqu'à un cessez-le-feu total et la libération complète des otages.

Bien qu'il ait accepté de prolonger éventuellement la trêve initiale en fonction de l'évolution des négociations, un haut fonctionnaire a souligné que les nouvelles exigences du Hamas pourraient impliquer une prolongation indéfinie de la trêve. Au Qatar, M. Barnea s'est opposé aux conditions du Hamas, soulignant qu'elles étaient en contradiction avec la proposition précédemment adoptée par l'ONU et M. Biden. Pendant ce temps, la campagne militaire israélienne à Gaza s'est poursuivie, frappant diverses cibles, dont une école de l'ONU abritant des civils, faisant de nombreuses victimes. L'armée israélienne a attribué les dommages causés aux civils aux opérations du Hamas dans les zones densément peuplées.


Nous recommandons également la lecture :

Les pourparlers sur le cessez-le-feu à Gaza reprennent après des semaines d'impasse, Nouvel espoir dans les négociations sur le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, Herta Muller - LETTRE OUVERTE, Pourquoi le Hamas est-il devenu une force légitime?

4 1 vote
Classement des articles

S'abonner
Notifier
invité

0 Commentaire
Retour d'information sur Inline
Voir tous les commentaires

Nous vous demandons de continuer à diffuser la vérité avec nous. Le monde doit savoir ce qui se passe au Moyen-Orient.

Photo publiée en vertu de l'article 27a de la loi israélienne sur le droit d'auteur. Si vous êtes le propriétaire de cette photo, veuillez contacter notre site web.

dons
class="wp-image-4284"

N'OUBLIEZ PAS DE VOUS INSCRIRE

Une lettre d'information quotidienne sur les dernières nouvelles. Nous n'envoyons pas de spam ! Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.

Tags

Il n'y a pas encore de contenu à montrer ici.

0
J'aimerais avoir votre avis, n'hésitez pas à commenter.x
wpSolution Live Chat

Écrivons une histoire ensemble !